Prendre soin de ses aisselles... autrement!

Publié le par Sapphire

Et oui, car on prend soin de ses mains, de ses pieds mais les aisselles sont indéniablement une zone que l'on laisse de côté. Trop synonyme de contrainte (épilation, rasage), d'inconfort (transpiration) et parfois même de honte (problème pigmentaire ou autre..). Du coup, au lieu de s'assumer pleinement et de choisir les bons produits qu'il faut, on les cache avec au final plus ou moins de discrétion... mauvaise idée.

 

aisselles.jpg

 

Alors pour tenter de remédier à ce problème typiquement psychologique et féminin (attention, je ne dis pas que nous sommes complexées mais je me compte dans le lot), voici quelques astuces tirées de ma propre expérience:

1) Choisir un BON déodorant: ou du moins, celui que votre peau acceptera. Je me suis souvent vue obligée de changer de produit à cause d'ingrédients provoquant une allergie à cet endroit. Résultat: une peau brunie, comme "brûlée" par les agents chimiques et qui le reste pendant plusieurs semaines après l'arrêt du déodorant. D'où l'importance de choisir l'anti-transpirant qui vous convient. Et pour moi, ce sera le déo Beauty finish (qui a passé avec succès sa période de test);

2) N'hésitez pas à faire un gommage: de temps en temps la peau a besoin d'être oxygénée, même à cet endroit (si ce n'est plus vu les conditions d'humidité). Nul besoin d'un gommage décapant ou trop abrasif, un gommage polissant suffit à retrouver une peau douce, surtout lors de la repousse du poil;

3) Respectez une hygiène stricte: avec des produits nettoyants mais respectant la flore cutanée (la peau à cet endroit peut atteindre un PH de 6,5 à cause de la sueur!) qui combat la celle transitoire et pathogène. De plus, avant et après une épilation, misez sur une lotion "pre-post" aseptisante et apaisante qui rendra l'action moins douloureuse et plus hygiénique.

4) Enfin, n'ayez pas peur des regards!: on pense souvent (et moi la première, ayant eu une sorte de kyste sur l'une des aisselles) qu'un petit défaut se voit gros comme une maison. Mais il n'en est rien! Et au pire si quelqu'un vous le demande: expliquez-lui pourquoi vous avez cette imperfection! Une clarification vaut mille-fois mieux qu'un tabou...

 

Bref, évidemment si vous avez des aisselles nickel ou si vous n'avez aucun complexe, ces astuces vous paraitront dérisoires! Mais pour les autres, je suis sûre que vous me comprendrez et pensez à mes astuces (surtout la dernière!)

En attendant, je vous souhaite une bonne fin de journée! A très vite..

 

Post rédigé dans le cadre d'Ambassadrice Dove.

Publié dans Dossier Special

Commenter cet article

alexane 30/05/2011 16:46


ah mais l'idée de gommage!! tip top! je n'y aurai jamais pensé, mais j'ai tenté et c'est génial, c'est tout doux!
merci pour l'astuce!


koqueline 29/05/2011 15:19


coucou
alors aucun probleme à ce niveau pour moi (ouf!) mais l'idée du gommage, je n'y aurais jamais pensé ; ca pourrait être vraiment pas mal, ne serait ce que pour l'epilation ! je tenterais !


Sapphire 29/05/2011 17:33



Oui avant un gommage cela évite à la cire de trop adhérer à la peau (et de faire une succion lors du retrait)



LN 29/05/2011 01:42


coucou!
qu'as tu fais de ce kyste sous l'aisselle?
j'en ai un mais je ne sais pas quoi faire!


Sapphire 29/05/2011 17:36



D'abord je suis allée le faire "vider" chez le dermato. Mais comme il revenait de temps en temps (surtout après une forte transpiration) il se mettait à suinter. J'ai du le vider (moi-même, juste
en appuyant il sortait par le pore créé par le dermato) pendant deux années avant qu'il se résorbe. Maintenant il se voit toujours car il y a une petite grosseur (et le pore se voit car il s'est
élargi, du fait..) mais il n'est plus rempli de lipide/sueur. Donc c'est avant le temps qu'il ne s'est plus infecté, sans pour autant faire grand chose à par le vider/aseptiser...



Ellana 29/05/2011 00:21


Arf, oui, ça n'est pas vraiment le genre d'endroit dont on aime prendre soin hein ...
Perso, j'avoue que je n'en prend même carrément pas soin (j'y vais au rasoir, première erreur, mais je suis une chochotte, donc ... mais je me soigne, j'ai déjà commencé les demi-jambes à la cire
froide !)
Pas d'imperfection de ce coté là (juste un grain de beauté, j'ai un don pour les grains de beauté mal placés), donc pas de souci, ni au niveau des déos (ils sont souvent inefficaces, rarement
allergènes >_


Sapphire 29/05/2011 17:42



Ah le coup du grain de beauté! Une amie de classe en avait un aussi et justement lorsqu'on s'entrainait à l'épilation à la cire sur elle, il fallait absolument l'éviter! C'était pas une mince
affaire...


Bravo pour ton commencement à l'épilation! Ca viendra petit à petit mais une fois qu'on l'a fait deux trois fois (je parle au niveau des aisselles) le poil pousse affaibli et du coup se retire
moins douloureusement par la suite. Pour les jambes moi ça me fait toujours la même douleur (acceptable heureusement). Courage!


Perso je crains les déos pour leur côté allergène. Je sais pas pourquoi, peut-être ma peau ou la flore cutanée qui est trop sensible à leur composants? Enfin pour l'instant celui de Dove me
convient alors je touche du bois.



Anaïs 28/05/2011 22:33


En tout cas moi ça ne me paraît pas dérisoire du tout et je me sens moins seule ;)
Je fais déjà quelques gommages de temps en temps mais j'avoue que je reste gênée par l'apparence de cette zone :(


Sapphire 29/05/2011 17:39



Bah pour moi le plus chaud c'est quand les poils repoussent. Ca fait une sorte de "gazon" noir et c'est parfaitement horrible! En plus je dois laisser une petite longueur pour pouvoir les enlever
à la cire alors... xD